DÉROULÉ NORMAL DU PIED DROIT 14 - Phase digitigrade

Image 14 parmi 18

Dans la sclérose en Plaques, le patient(e) aura des difficultés à « élever » sa jambe vers le haut. Le pied spastique posera à plat au sol ou encore sur sa pointe et en dedans (pied varus équin). Comme dans l’hémiplégie, l’AVC (accident vasculaire cérébral).

Le déficit des psoas pourra présenter une difficulté supplémentaire indépendante du déficit des muscles releveurs du pied (on parle de déficit proximal).

Il en va de même dans l’hémiplégie car c’est la spasticité présente dans les deux atteintes centrales qui génère cette paralysie « raide ».

La force de certains muscles qui dirige le pied sera plus exagérée et dans tous les cas supérieure à celle des muscles opposés (muscles agonistes ou antagonistes). De fait il y aura un déséquilibre dû à la spasticité qui tournera le pied en dedans et vers le bas : LE VARUS EQUIN

Il reste nécessaire que le releveur intelligent redonne cette capacité au pied d’équilibre dans ses fonctions dynamiques au cours de la marche.

Attaque du talon, puis déroulé du pas et ensuite élévation du talon.

DEMANDER DES INFORMATIONS à propos de PNEUMAFLEX releveur de pied à impulsion