Releveur dynamique Pneumaflex3® et volonté

Le schéma de marche que le cerveau a acquis lors de notre enfance peut très vite se perdre lors d’une paralysie des muscles releveurs du pied (atteinte cérébrale, avc, hémiplégie etc.) Dans un handicap qui invalide la marche à pied (atteinte du releveur de pied, hémiplégie, sclérose en Plaques et toutes autres atteintes avec paralysie des muscles releveur du pied)  un nouveau schéma d’adaptation qui ne sera plus naturel (physiologique) se met en place et risque de rapidement détériorer nos articulations mais aussi les autres muscles non paralysés, que nous ne ferons plus fonctionner normalement. La perte peut être importante et rapide. (Sclérose en Plaques ou SEP, accident vasculaire cérébral (AVC), maladie de Charcot Marie Tooth (CMT), neuropathologie avec paralysie des releveurs du pied, polynévrite, syndrome de Guillain Barre, Sciatique paralysante…)

Ex. : Un patient hémiplégique (Accident vasculaire cérébral (AVC)) perd son schéma de marche lors de l’AVC (attaque cérébrale). Il s’adapte en créant une autre façon de marcher qui altèrera encore plus son anatomie: Il ne faut pas se substituer/ remplacer l’action de ses muscles releveurs par une tutorisation de sa jambe qui ne lui permettra jamais de progresser dans le bon sens. KINESIS (Grec)= mouvements. Les muscles releveurs paralysés vont au contraire de nouveau être actionnés par l’orthèse releveur dynamique qui rapprochera la patient hémiplégique de la marche normale et l’emmènera au fil du temps à recréer un schéma cérébral de marche : PLASTICITE CEREBRALE

Il faut réapprendre à RECONSTRUIRE SON SCHEMA DE MARCHE : L’orthèse releveur dynamique de pied DOIT REDONNER tous les mouvements que le patient(e) hémiplégique (AVC, Accident vasculaire cérébral) a perdus pour se rapprocher de la normalité. C’est un apprentissage difficile qui nécessite de briser les «mauvaises habitudes». Difficile, mais pas impossible !

La volonté du patient (hémiplégique, sclérose en plaques, CMT, Polynévrite, Guillain Barre et autres…) reste la seule arme efficace pour la progression dans la rééducation fonctionnelle du patient handicapé.

Un entraînement régulier à la marche avec un « excellent outil, orthèse dynamique releveur de pied qui  permet la réalisation de cet entraiment et de tous les nouveaux mouvements (action des muscles releveurs) qui vont avec.

Toute technologie, aussi efficace soit-elle dans la rééducation fonctionnelle, reste au service de la volonté du patient à s’en servir. (Hémiplégie (AVC), Sclérose en Plaques (SEP), syndrome de Guillain Barre, Polynévrite, sciatique paralysante)

Le kinésithérapeute, malgré ses compétences incontournables au service du patient, restera dépendant de la volonté de celui-ci à vouloir progresser. Il a quelque part le rôle d’un coach et le patient, celui d’un « sportif » avec un « moral variable »… Ce qui reste (ne l’oublions jamais) le propre de l’être humain, sportif ou malade devant se rééduquer.

Vérifiez l’efficacité du releveur dynamique Pneumaflex3® et son moteur amplificateur des mouvements releveurs et stabilisateurs du pied

QUE CACHE UN PROFESSIONNEL LORSQU’IL DISSUADE UN PATIENT D’essayer GRATUITEMENT UN RELEVEUR DYNAMIQUE PNEUMAFLEX®3 ?

Pour être convaincu totalement par ce système il faut l’essayer, et dans des conditions réelles de marche pour en vérifier l’efficacité…au-delà des mots/suppositions  et du sol bien lisse d’un cabinet !

Une bonne rééducation à la marche (rééducation des muscles releveurs du pied, drop foot, pied stepage) ne peut se faire qu’à partir du moment où on « oublie » son pied tombant paralysé (steppage) : De ce fait l’effort musculaire se fera symétriquement chargeant le même travail sur les deux membres inférieurs.

La concentration sur le pied malade génère une stratégie d’évitement du membre inferieur paralysé complet, aux dépend de l’autre qui travaillera plus. Cela va créer à terme une perte (paralysie des muscles non atteints) supérieure aux atteintes initiales, le membre atteint devenant de plus en plus faible. UNE CHAINE MAUCULAIRE NE VAUT PAS MIEUX QUE SON MAILLON LE PLUS FAIBLE !

REDONNER la course à pied sur terrain fortement accidenté pour un patient (e) atteint du nerf sciatique poplité externe SPE (Sciatique paralysante, polynévrite syndrome de Guillain barre) , ne peut se faire que si le patient prend totalement confiance en ses appuis et ne se concentre plus sur son pied step paralysé par peur de l’entorse. Les mouvements doivent être redonnés INTEGRALEMENT et aussi CONTROLES INTELLIGEMENT.

En dehors de toutes suppositions ou mauvaises intentions parfois avérées et préjudiciables pour le patient qui ne va pas comprendre immédiatement le danger, la vérification d’un essai accompagné des vôtres et/ou professionnels concernés, apportera une réalité certaine sur une amélioration immédiate que pourrait vous rendre Pneumaflex3®.

Ne laissez pas les autres choisir à votre place. Ils ne le sont pas pour votre maladie !

DEMANDER UN ESSAI GRATUIT

ESSAYEZ GRATUITEMENT PNEUMAFLEX®

Prenez rendez-vous